Avez-vous remarqué l’un de ces symptômes ?

Oui, parler de son “bas-ventre” et se faire examiner est embarrassant. Tellement gênant que les recherches montrent qu’une femme sur trois rate son frottis1… avec des conséquences mortelles. Chaque année, des milliers de femmes britanniques se voient diagnostiquer un cancer du col de l’utérus ; des centaines en meurent – et ce n’est là qu’un des problèmes que nous devrions surveiller.

Il existe de nombreux autres troubles gynécologiques qui peuvent avoir des conséquences dévastatrices s’ils ne sont pas contrôlés. C’est pourquoi, au Gynae Centre, nous avons dressé une liste des cinq principaux symptômes des troubles gynécologiques.

N’ignorez pas ces signaux d’alarme – votre santé est trop précieuse. En cas de doute, prenez rendez-vous.

Pertes vaginales anormales

Tout d’abord, les pertes blanches et collantes entre vos règles mensuelles sont naturelles et normales. Elles servent à nettoyer votre vagin et à vous protéger contre les infections génitales. Les femmes enceintes ou qui allaitent peuvent également constater des pertes plus importantes.

Cependant, si vous avez des pertes vaginales d’une couleur ou d’une odeur inhabituelle, cela peut être le signe d’un problème. Ces pertes peuvent se produire de manière répétée à tout moment ou vous pouvez les remarquer après un rapport sexuel.

Les savons parfumés, les bains moussants, les crèmes, les lotions ou les douches vaginales peuvent irriter le vagin de certaines femmes. Si vous les utilisez et que vous remarquez des pertes anormales, vous pouvez essayer d’arrêter pour voir si les symptômes disparaissent.

Le cancer du col de l’utérus, la chlamydia, les infections bactériennes, la gonorrhée, les complications de l’avortement et la vaginite sont les causes les plus courantes de pertes vaginales inhabituelles. La détection précoce est cruciale, alors en cas de doute, faites-vous examiner !

Saignements vaginaux

Il est possible que les saignements entre les règles ne soient pas liés à des problèmes gynécologiques, par exemple à la prise de contraceptifs ou à des déséquilibres hormonaux. Mais les saignements anormaux peuvent être dangereux.

Parfois, des saignements excessifs ou inhabituels peuvent être liés à une modification du cycle menstruel. Des irrégularités dans les menstruations, comme des saignements abondants, des règles plus courtes ou plus longues ou des douleurs inhabituelles pendant les menstruations, peuvent être le signe d’affections graves comme l’endométriose, les fibromes utérins ou les kystes ovariens. De plus, des saignements inhabituels peuvent être le résultat d’une MST (maladie sexuellement transmissible) ou même d’un cancer s’ils surviennent après 40 ans …

Démangeaisons vaginales

Vous ressentez des démangeaisons et des brûlures vaginales ?

Souvent associée à des rougeurs, des douleurs, des gonflements ou même des bosses ou des éruptions, cette sensation peut être un signal d’alarme. L’irritation peut être causée par une infection à levures ou des troubles sexuels tels que la sécheresse vaginale à la ménopause.

Douleur pelvienne

Le problème se manifeste souvent par une douleur sourde et lancinante autour du bas-ventre ou de la zone pelvienne. Vous pouvez également remarquer une sensibilité autour des muscles des cuisses ou de l’estomac. La douleur est différente des crampes normales des règles.

Les douleurs pelviennes ne doivent pas être ignorées. Elle peut être le symptôme d’un certain nombre d’infections différentes de l’appareil reproducteur, par exemple une maladie inflammatoire pelvienne (MIP), des kystes ovariens ou même une appendicite. Ces affections peuvent entraîner de graves lésions des trompes de Fallope, des ovaires et de l’utérus, créant des complications telles que l’infertilité.

Besoin fréquent de faire pipi

Vous vous retrouvez constamment à la recherche des toilettes pour femmes ? Cela pourrait être un signal d’alarme. Si un besoin fréquent d’uriner, accompagné d’une douleur aiguë et lancinante, peut simplement signaler une infection des voies urinaires comme la cystite, il peut aussi être le signe d’une série de problèmes gynécologiques tels qu’une infection par une MST, une pression sur la vessie comme un fibrome ou un kyste ovarien. Par conséquent, si le problème est persistant, consultez un médecin.

N’oubliez pas que cette liste n’est qu’un aperçu des symptômes les plus courants des problèmes gynécologiques. Il existe d’autres signes, qui ne sont pas si faciles à repérer. Ne laissez donc pas la chance au hasard. Pour une véritable tranquillité d’esprit, vous avez besoin de l’expertise d’un gynécologue accompli. Plus vite vous vous ferez examiner, plus l’intervention sera efficace et plus vous serez en sécurité.

Ne laissez donc pas l’embarras ou le fait d’être trop occupée vous décourager – si vous rencontrez un ou plusieurs de ces problèmes, prenez rendez-vous pour vous assurer que tout est en ordre.